RE 2020 (Réglementation Environnementale) : entre calendrier perturbé et objectifs inchangés

Le 7 mai dernier, le Ministère de la Cohésion des Territoires diffusait le nouveau calendrier de mise en place de la RE 2020 (Lire le Communiqué). Un calendrier perturbé par la crise sanitaire actuelle. Cette réforme attendue pour 2021 a pour enjeu la diminution significative des émissions de carbone du bâtiment. Mais en attendant, la RT 2012 reste la norme en matière de réglementation thermique. Nous revenons ensemble sur les différences principales entre ces deux réglementations. Et sur le rôle que les professionnels de la construction ont à jouer dans cette transformation.

batiment-ecologique
Article publié le 25/06/2020
 


 

1. Le calendrier de la réforme ajusté

 

Initialement prévue pour le 1er janvier 2021, l’entrée en vigueur de la RE 2020 est repoussée de plusieurs mois. L’épidémie du Covid-19 a gelé les consultations et les concertations pendant près d’un trimestre. Un ajustement du calendrier est rendu nécessaire par cette situation.

 

 

La loi ELAN du 24/11/2018 fixe les échéances de la RE 2020Calendrier initialCalendrier post crise sanitaire
Phases de simulation
1er trimestre 20201er semestre 2020
Phase de concertationPrintemps 2020Été 2020 (reprise début juillet)
Publication des textesAutomne 2020Fin 2020 / Début 2021
Entrée en vigueur1er janvier 2021Été 2021

 

La phase de concertation reprendra début juillet. Elle permettra de définir les nouveaux paramètres et les objectifs de cette réglementation. Il faudra attendre la publication des textes en fin d’année pour en prendre connaissance.


 

2. Les grands axes de la RE 2020

 

La réglementation environnementale future s’articule autour de 3 axes principaux.

 

Axe n°1 : Diminuer l’impact carbone des nouvelles constructions

Axe n°2 : Continuer d’améliorer la performance énergétique et de réduire la consommation d’énergie

Axe n°3 : Garantir l’adaptation de l’habitat aux changements climatiques, notamment à la hausse des températures

 

L’objectif ? Lutter contre le réchauffement climatique et s’y adapter.

La RE 2020 se veut volontairement ambitieuse. Vous y retrouverez notamment des directives sur :

 

  • Le recours aux énergies renouvelables,
  • La prise en compte de la qualité de l’air intérieur,
  • L’isolation phonique.

 

Les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments (résidentiels et tertiaires confondus) représentent près d’un quart des émissions totales françaises. La réduction de ces émissions est un levier prioritaire sur lequel agir afin d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.


 

3. L’évolution de la règlementation entre la RT 2012 et la RE 2020

 

La RT 2012 se concentre sur la diminution de la production d’énergie primaire. Elle impose de respecter le plafond de consommation énergétique de 50 kWhep/m²/an.

 

La RE 2020 quant à elle oriente ses efforts vers la passivité énergétique des bâtiments neufs. Par énergie passive, on entend un équilibre entre énergie produite et énergie consommée.

 

L’objectif étant d’atteindre le stade d’énergie positive où le bâtiment produira plus d’énergie qu’il n’en a besoin. Ces futurs bâtiments à énergie passive ou positive sont dits « BEPOS ».

 

Il y a 5 ans, une nouvelle réglementation aurait déjà dû voir le jour : la RT 2015. La complexité de ses exigences avait rendu impossible sa mise en application. Cela a seulement donné lieu à une modification de la RT 2012.


 

4. La RT 2012 s’applique toujours

 

En attendant l’établissement de nouveaux paramètres de référence, les exigences de la RT 2012 sont toujours obligatoires.

 

 

ExigencesIndicateursUnités de mesure
Limiter les besoins énergétiques du bâtiment par une conception bioclimatique. C’est-à-dire, limiter les contraintes liées à l’environnement du bâtiment et en tirer les avantages.Besoins bioclimatiques du bâtiBbiomax
Réduire la consommation énergétique liée au chauffage, au refroidissement, à l’éclairage, à la production d’eau chaude sanitaire et aux auxiliaires grâce à des équipements performants.Consommation d’énergie primaireCepmax
Assurer le confort en été sans avoir recours à la climatisation. La réglementation définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d’assurer un bon niveau de confort en été sans climatisation.Confort en étéTicréf


 

5. Les acteurs de la construction au cœur du changement

 

De la conception à la livraison du bâtiment, tous les acteurs de la filière du BTP sont concernés. C’est pourquoi les professionnels sont sollicités dans le cadre des concertations de la RE 2020 qui auront lieu cet été.

 

L’évolution des exigences implique d’une part de repenser les techniques de construction, les filières industrielles et les solutions énergétiques. Et d’autre part, elle nécessite de relever le défi en maitrisant les coûts et en renforçant la compétence des professionnels.

 

La profession bénéficiera également d’une période de 6 mois (1er semestre 2021) après la publication du décret pour éprouver les nouvelles mesures avant l’entrée en vigueur de la réglementation. D’ici là, un label facultatif devrait voir le jour pour « préfigurer les bâtiments exemplaires de demain ».